100 en 1 jour Montréal : un festival de création urbaine à forte valeur ajourée

Un des évènements sociaux les plus célèbres à Montréal, le festival de citoyenneté 100 en 1 jour Montréal attire de nombreux participants à chaque édition. Plus qu’une simple action sociale, la créativité citoyenne témoigne l’amour que les Montréalais portent pour leur ville, leur volonté de l’harmoniser et de la préserver.

L’histoire du festival de la citoyenneté 100 en 1 jour Montréal

Si le festival 100 actions urbaines a vu le jour à Bogota, en Colombie, en 2012, il a commencé à prendre de l’ampleur à Montréal en 2013. C’est la première ville qui a organisé cette innovation sociale en Amérique du Nord et dans les pays francophones. La première édition de cette créativité citoyenne a eu lieu le 5 octobre 2013 dans la ville. Durant le festival, les citoyens se sont mobilisés et se sont donné la main pour préserver leur ville, pour embellir et améliorer leur lieu de vie. Nombreux sont les Montréalais qui ont répondu à l’appel. La deuxième édition s’est tenue le 7 juin 2014. Pour 2016, le festival s’est déroulé le 4 mai.

Les principaux objectifs du festival de la citoyenneté 100 en 1 jour Montréal

Une action sociale de grande envergure, le festival 100 en 1 jour Montréal est initié pour mobiliser les habitants de la ville à faire plus de 100 actions créatives sociales en une journée afin d’apporter un changement positif dans leur mode de vie et d’améliorer la qualité de vie dans leur ville préférée. Le but est de construire une nouvelle ville et de s’offrir un cadre de vie meilleur. C’est, par exemple, le cas de la « Grande sortie des boîtes à monstres mangeurs de mégots », dans la rue Masson, près des arrêts de bus de la ligne 47 afin de sensibiliser les fumeurs à ne pas jeter leurs mégots partout. Sans oublier la création du labyrinthe dans le parc Maisonneuve.